Qui sommes-nous ?

Excision, parlons-en ! – association laïque et apolitique déclarée sous le régime de la loi du 1er juillet 1901 – a pour objet de contribuer à fédérer des associations ou autres personnes morales, ainsi que des personnes physiques sur la thématique de l’excision en France ou dans le monde.

Nous proposons d’œuvrer à la disparition de l’excision en privilégiant un travail de mutualisation des expertises de différents acteurs, ainsi que l’information, l’éducation et la formation.

Visualisez notre vidéo

Notre mission

Excision, parlons-en ! – association laïque et apolitique déclarée sous le régime de la loi du 1er juillet 1901 – a pour objet de contribuer à fédérer des associations ou autres personnes morales, ainsi que des personnes physiques sur la thématique de l’excision en France ou dans le monde.

Nous proposons d’œuvrer à la disparition de l’excision en privilégiant un travail de mutualisation des expertises de différents acteurs, ainsi que l’information, l’éducation et la formation.

© Patrick Mourra

Une attention particulière est portée aux droits et à la santé des femmes et des enfants.

L’association se veut solidaire des femmes, groupes ou associations qui, en France ou dans d’autres pays, promeuvent l’abandon des pratiques mutilatrices perpétrées sur les femmes et toute autre pratique ou « coutume » ayant un effet néfaste sur la santé des femmes et des enfants.

Concrètement, Excision, parlons-en ! fédère des associations et d’autres personnes morales ainsi que des personnes physiques sur la thématique de l’excision en France et dans le monde, et sur la défense des droits humains et des droits des femmes en particulier. L’association est une plateforme qui rassemble des acteurs très différents – associations œuvrant à la prévention des mutilations, à l’accompagnement des femmes excisées ; juristes ; associations spécialisées sur les questions de droit d’asile ; associations œuvrant pour l’abandon dans les pays d’origine ; associations issues des diasporas ; militants ; chercheurs… – sans se substituer à eux.

Elle leur propose d’œuvrer à la disparition des mutilations sexuelles féminines en privilégiant un travail en réseau (débats, renforcement d’expertises et échange d’expériences), en interpellant les décideurs publics et en diffusant de l’information sur l’évolution de la pratique dans le monde, en Europe et en France.

L’excision est une norme sociale profondément ancrée chez les populations qui la pratiquent et peut prendre diverses formes, évoluer dans le temps. Excision, parlons-en ! croit fermement que seules des réponses transversales permettront de mettre fin à ces pratiques. Nous nous attachons notamment à :

  • Libérer la parole : il s’agit d’aborder, avec respect, des sujets généralement tabous afin que le silence n’entretienne pas une méconnaissance favorisant la perpétuation de la pratique.
  • Promouvoir des approches participatives : il est essentiel que les populations qui pratiquent l’excision deviennent actrices des changements de comportement.
  • Promouvoir des approches multisectorielles : Excision, parlons-en ! soutient une approche pluridisciplinaire et un travail en réseau qui rassemble les acteurs de tous les secteurs concernés (santé, éducation, justice, police, secteur social et associatif).

Excision, parlons-en ! poursuit quatre grands objectifs s’adressant chacun à un public spécifique :

  • Objectif 1 – Travailler à l’accroissement des compétences et au partage d’expériences des acteurs mobilisés en faveur de l’abandon de l’excision.
  • Objectif 2 – Développer des activités de plaidoyer institutionnel ayant pour but de mettre la question de l’excision à l’agenda des décideurs politiques.
  • Objectif 3 – Sensibiliser d’autres acteurs à la question de l’excision.
  • Objectif 4 – Informer le public à risque et le grand public.

Notre démarche, fondée sur l’interdisciplinarité et la mutualisation des ressources tout en préservant la spécificité de chacun des adhérent-e-s et partenaires, constitue notre valeur ajoutée.

Excision, parlons-en ! – à travers ses adhérent-e-s – permet une mise en commun d’expertises d’horizons très divers : unités de soins aux femmes excisées et médecins ; associations œuvrant dans la prévention des MSF et l’accompagnement des femmes excisées ; juristes et associations spécialisées sur les questions de droit d’asile ; associations œuvrant pour l’abandon de la pratique dans les pays d’origine ; associations issues des diasporas ; organisations internationales ; militant-e-s; chercheur-se-s…

Notre histoire

Fin 2012, un petit groupe d’acteurs et d’actrices mêlant des associations (Tostan France, la fédération Nationale GAMS, TAOR communication) et quelques indépendants a fait un triple constat concernant le travail fait pour abandonner l’excision en France, en Europe et dans le monde :

  • Il n’existait pas de site internet en langue française centralisant l’information sur la pratique : chiffres, dates clefs, textes de loi, avancées, actions…
  • Il y avait une véritable segmentation du monde associatif (santé, juridique, éducation/sensibilisation, actions en France vs actions internationales) malgré le nombre et la qualité des associations travaillant sur le terrain en France et ailleurs;
  • Il régnait un certain désintérêt des médias, qui pourtant avaient été assez mobilisés dans les années 1980/1990 sur la thématique des mutilations sexuelles féminines.

C’est à partir de ce constat que le groupe mené par Louis GUINAMARD a décidé de créer Excision parlons-en ! qui devait permettre dans un premier temps de :

  • Créer un site internet référence

A compter du 1er février 2013, les associations partenaires du projet ont pu contribuer à alimenter le site www.excisionparlonsen.org en y publiant leurs analyses, initiatives, témoignages, événements relatifs à l’excision…

Ce site avait vocation à devenir une référence francophone en matière de sensibilisation et d’information des publics sur les modalités d’action en faveur de l’abandon de l’excision.

  • Organiser un colloque international le 6 février 2014 à Paris

A l’occasion de la journée internationale de tolérance zéro aux MSF du 6 février 2014, les associations et structures partenaires ont travaillé à l’organisation d’un colloque international.
Le colloque a réuni plus de 350 participant(e)s au site Convention du ministère des Affaires étrangères. Destiné à un public averti (professionnels du secteur humanitaire, bénévoles associatifs, défenseurs des droits humains, étudiants), le colloque international et transdisciplinaire a permis de dresser un état des lieux des réalités actuelles, des avancées et des pratiques, des initiatives en France et dans le monde, pour promouvoir l’abandon de l’excision et comprendre les clés de réussite mais également les freins aux processus d’abandon.

Peu à peu Excision, parlons-en ! est devenue un acteur incontournable du rassemblement pour l’abandon des mutilations sexuelles féminines : à travers son site internet et sa newsletter mensuelle, son activité quotidienne sur les réseaux sociaux, ses commissions de travail et ses rendez-vous réguliers (colloques, conférences, forums) rassemblant des acteurs de tous horizons.

Elle est aujourd’hui une plateforme d’acteurs ayant pour mission de mutualiser les expertises, de libérer la parole, mais aussi travailler en réseau à l’adoption de stratégies multisectorielles, participatives et transversales.

Devenir bénévole

Tu as déjà entendu parler des mutilations sexuelles féminines ? Tu souhaites agir en faveur de l’abandon des mutilations sexuelles féminines ?

S’engager avec nous, c’est participer à une cause qui a du sens à travers de nombreux projets passionnants : protéger les filles & femmes en contribuant à l’abandon des mutilations sexuelles féminines.

Notre objectif ? Mettre fin à une pratique traumatisante qui menace la santé et la vie des filles & femmes.

Nous nous mobilisons chaque jour pour permettre l’éradication de l’excision et protéger les femmes menacées par cette pratique.

👉🏼 Excision, parlons-en ! recrute des bénévoles !

Sache que quelques heures par semaines peuvent suffire, néanmoins l’ENGAGEMENT est une notion essentielle, pour nous. C’est sur cet élément que nous évaluerons la poursuite, ou non, de notre travail commun.

Si tu souhaites nous rejoindre, en tant que bénévole et participer à la mobilisation en faveur de l’abandon des mutilations sexuelles féminines :

Envoie-nous ton CV ainsi que ta lettre de motivation/ou vidéo ! Cela nous fera un bien fou de voir à quel point tu souhaites t’investir, à nos côtés, au sein de nos divers projets : contact@excisionparlonsen.org

Je suis une jeune fille à risque Je suis concernée par les MSF Je suis un·e professionnel·le