contact presse

Terres de Couleurs

Terres de Couleurs est une association créée en 2003 suite à une longue période de vie au Sénégal de Maïtha Lobjois devenue présidente. Elle est constituée de 40 membres répartis sur toute la France.

L’aide à la scolarisation des jeunes a été le premier programme mis en place dans des villages du Sénégal sur la côte ouest avec un partenariat des autochtones. Depuis, c’est une action triangulaire que Terres de Couleurs privilégie et ce, dans la mesure de ses moyens : Education/Eveil – Société/Artisanat – Social/Santé.

En 2010 la rencontre de Kenny Matampash Ole Meritey (l’un des représentants du peuple Maasaï au Kenya) a fait basculer le secteur d’action de notre association de l’Ouest à l’Est de l’Afrique. L’excision devenait, compte tenu de la prévalence de l’époque d’environ 80% en pays Maasaï (Kenya), la base de notre action principale : Programme d’accompagnement des jeunes filles Maasaï dont les familles ont décidé de rejeter l’excision.

L’excision étant liée chez eux au passage d’âge avant mariage, il fallait développer l’idée de rite alternatif et dans le même temps préserver un groupe de jeunes filles en les scolarisant en internat, jusqu’à la fin des études secondaires. C’est ce que fait Terres de Couleurs depuis 2012. Mais d’autres partenariats ont vu le jour, cette fois dans des écoles non gouvernementales directement dans le bush au pays Maasaï.

La part de sensibilisation/éducation à la disparition des FGM appartient à nos partenaires :

  • NIA (Neighbours Initiative Alliance) (District de Kajiado – Kenya) Kenny Matampash notre intermédiaire
  • Olomayiana School dans le bush secteur Elangata Wuas (District de Kajiado Ouest – Kenya) Mandela Kepue notre intermédiaire – école non gouvernementale
  • Natumuse Junior Academy à Entonet près de Loitokitok à la frontière de la Tanzanie – Elias Mpelele notre intermédiaire – école non gouvernementale

Le rôle de Terres de Couleurs est de les accompagner dans la protection de fillettes de familles pauvres par le paiement de leurs scolarisations, soit en primaire soit en secondaire.

Site Internet