Qui pratique l’excision ?

Você pode congelar a urina para um teste de drogas http://drogaria.pt/cialis/ centro médico geral de Akron

La personne qui pratique l’excision n’est pas toujours la même selon les contextes. En Afrique de l’ouest francophone, l’excision est généralement pratiquée par des femmes âgées dont le savoir a été transmis par leur mère et qui disposent d’un statut particulier dans leur communauté, ou encore par des accoucheuses traditionnelles.

Dans certains pays, les490560 mutilations sexuelles féminines tendent à se médicaliser, c’est-à-dire qu’elles sont pratiquées par des professionnels de santé. En Egypte, par exemple, en 2015 75% des excisions sont pratiquées par des professionnels de la santé, contre 24% en 19951.

La médicalisation de la pratique de l’excision ne constitue pas une solution et présente le risque de lui donner un caractère officiel. L’Organisation mondiale de la santé condamne fermement la pratique des mutilations sexuelles féminines par le personnel de santé.

En France, le Conseil de l’Ordre des médecins interrogé à ce sujet n’a pu que rappeler la teneur du code de déontologie : « Aucune intervention mutilante ne peut être pratiquée sans motif médical très sérieux…  » (Art/41, Décret n°95-1000 du 6 septembre 1995 portant sur le code de déontologie médicale).


1 – Docteur Mohamed Farid, qui coordonne des sessions de formation et de sensibilisation du personnel médical, organisées par le ministère de la Famille en Egypte.

http://www1.rfi.fr/actufr/articles/115/article_82697.asp