Le projet européen “United to END FGM” (Ensemble pour en finir avec les MGF)

Você pode congelar a urina para um teste de drogas http://drogaria.pt/cialis/ centro médico geral de Akron

Contexte

En France on estime entre 42 000 et 61 000 le nombre de femmes excisées (Excision et Handicap, INED, 2009), elles seraient 500 000 dans l’Union européenne (Résolution du Parlement européen, 2012). Malgré les grandes avancées juridiques depuis les années 80, 3 filles sur 10 de parents issus de pays pratiquant les mutilations sexuelles féminines restent menacées aujourd’hui.

C’est dans ce contexte qu’Excision, parlons-en ! a décidé de dédier une partie de son travail à la formation des professionnel-le-s au contact des femmes excisées – nécessitant une prise en charge particulière – ou des petites filles et adolescentes à risque – devant être identifiées et protégées.

Ainsi par exemple, l’association a publié une Fiche Reflexe en juin 2015, et organise des conférences à destination des professionnel-le-s du monde de l’éducation (assistants sociaux, professeurs, conseillers principaux d’éducation…), de la santé (infirmiers, médecins, sages-femmes…), de la justice et de la police (9 octobre 2015, 4 février 2016).

Pour les années 2016 et 2017, l’association élargit son territoire d’action en prenant part à un projet d’envergure européenne, aux côtés de 11 associations spécialisées dans la lutte contre l’excision, qui permettra d’offrir aux professionnel-le-s une plateforme de connaissances et de formation en ligne, disponible dans 9 langues.

logo

Le projet 

En septembre 2015, le consortium d’associations (dont Excision, parlons-en !) mené par la Cyprus University of Technology (CUT) sur un financement de la Commission Européenne, a lancé les premières activités du projet « Ensemble pour en finir avec les mutilations génitales féminines (United to END FGM ) :  Plateforme européenne de connaissances en ligne ».

Celui-ci permet en 2016/2017 au consortium de 12 associations représentant 9 pays européens de travailler à l’élaboration d’une plateforme de connaissances en ligne à destination des professionnel-les de différents milieux (juridique, éducatif, santé, police) et traduite dans 9 langues (anglais, français, espagnol, italien, allemand, portugais, néerlandais, grec, suédois).

La plateforme sera officiellement lancée en France lors de la Journée Internationale de Tolérance Zéro à l’égard des Mutilations Sexuelles Féminines, le lundi 6 février 2017 à 17h à l’Agence Française de Développement. Pour vous inscrire cliquez ICI

La vidéo promotionnelle du projet :

projet cut

Les partenaires :

  • 12 partenaires actifs: Cyprus University of Technology, CHYPRE; Mediterranean institute of Gender Studies, CHYPRE; Planning Familial, PORTUGAL; AIDOS, Association for Women in Development, ITALIE; AkiDwa, IRLANDE; FORWARD, Foundation for Women’s Health Research and Development, ROYAUME UNI; INTACT, BELGIQUE; GAMS, BELGIQUE; Excision Parlons en!, FRANCE; END FGM European Network, BELGIQUE; Médecins du Monde, ESPAGNE, Terre des Femmes, ALLEMAGE.
  • 4 partenaires associés : EMA, European Midwifes Association ; ENMW, European Network for Migrant Women; CEPOL, EU Police College; UNHCR, The UN Refugee Agency (UNHCR)

Résultats:

  • 1 site internet de formation en ligne traduit dans 9 langues et comprenant :
  • 11 fiches pays avec l’information nationale essentielle sur les mutilations sexuelles féminines (contexte, cadre législatif, cadre politique, étapes et bonnes pratiques, conseils et soutien, références complémentaires);
  • 13 modules de formation (répartis en 7 volets : MSF et santé ; MSF et asile ; MSF, loi, police et justice ; MSF et protection sociale ; MSF et éducation ; MSF et le rôle des médias).
  • 1 campagne de dissémination et de communication (= développement de divers outils de communication ; événements de lancement nationaux et Européen).

La brochure officielle du projet

View Fullscreen

Nos soutiens sur ce projet :

Logo_Commission_Europeennelogo-kering-foundation-72dpi