contact presse

3 questions à… Christine Clamens de la FNSF

Directrice de la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF ), Christine Clamens coordonne  65 associations qui gèrent des structures d’accueil, d’accompagnement et d’hébergement pour les femmes victimes de violences conjugales. En 1992, la FNSF a mis en place la plateforme nationale d’écoute pour les violences conjugales et a lancé en 2007  la ligne téléphonique 3919 qui répond à près de 50 000 appels par an.

Propos recueillis par Louis Guinamard

1. Dans quelles circonstances les associations membres de la FNSF sont-elles concernées par les mutilations sexuelles féminines ?

La FNSF s’engage du côté des femmes pour défendre leurs droits, pour faire reconnaître les violences qui leur sont faites comme une manifestation des inégalités persistantes entre les hommes et les femmes, pour sensibiliser l’opinion publique, être une force de proposition auprès des pouvoirs publics et des politiques afin de faire évoluer les lois et pour favoriser des recherches afin d’améliorer les réponses apportées.

Les associations Solidarité Femmes peuvent être concernées par les MSF dans la mesure où les mariages forcés avec leurs corollaires, les violences conjugales, peuvent conduire certaines femmes issues des territoires concernés par les MSF à prendre contact avec elles. C’est alors une possibilité offerte aux accompagnant-e-s d’aborder le sujet, pour la femme elle même et pour ses enfants, et le cas échéant de lui proposer des lieux ressources comme les cliniques de chirurgie réparatrice avec suivi psycho-social et des moyens de protection et d’accompagnement psycho-sociaux contre les mutilations à venir de ses propres enfants.

2. En quoi le 3919 peut-il apporter une réponse aux femmes concernées par l’excision ?

Le 3919-VCI qui répond du lundi au samedi de 9 heures à 22 heures offre de larges plages d’ouverture, ce qui, associé à sa notoriété, draine les appels de femmes ayant subi ou subissant des violences autres que les violences conjugales. Ainsi en 2012, Violences Conjugales Info a traité près de 31 000 appels dont 1 669 relevaient d’un autre type de violences que les violences conjugales.

Les écoutantes disposent d’un annuaire comportant 1 200 adresses ce qui leur permet d’orienter les appelantes vers des structures pouvant les recevoir en fonction du motif d’appels. Elles orientent les appels relatifs aux MSF vers le Gams, partenaire historique sur ce sujet.

3. Quel partenariat avez-vous développé avec Excision, parlons-en ! ?

La Direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté (DAIC ) du ministère de l’Intérieur a souhaité valoriser le travail partenarial de plusieurs acteurs dans le champ des mutilations sexuelles féminines visant à recenser tous les outils de prévention, d’information et de sensibilisation. Il s’agissait de faire figurer tout ce matériel sur un site internet traitant des violences faites aux femmes visité par le grand public. Le site de la Fédération Nationale Solidarité Femmes qui reçoit plusieurs dizaines de milliers de visites lui a semblé répondre au besoin.

Le partenariat DAIC-Gams-Excision, parlons-en-FNSF s’est institué, allant finalement plus loin que l’objectif premier. En effet, le site de la FNSF présente depuis quelques semaines maintenant dans l’espace « autres violences » non seulement les outils d’information relatifs aux MSF mais également toutes les structures partenaires du Gams qui en France offrent des services juridiques ou de santé pour les femmes ayant subi des mutilations sexuelles. Des texte d’information sur les MSF, sur ce que dit la loi et sur ce que doit faire la société complètent l’information des internautes.

Le site de la FNSF propose des liens avec les organisations qui traitent de ce sujet en France et en particulier avec Excision, parlons-en, site qui a vocation à s’adresser plus particulièrement aux professionnels et donc à aller plus loin sur le sujet. En fait les deux sites se complètent et se répondent pour informer le plus largement possible et de la façon la plus approfondie possible sur le sujet des MSF.

LE DERNIER FILM DE SENSIBILISATION ET D’INFORMATION RÉALISÉE PAR LA FÉDÉRATION NATIONALE SOLIDARITÉ FEMMES :



3 janvier 2014

Catégories : 3 questions à, France